• Post category:ARCHLine

Présentation d’Altimède Stratégie

Altimède Stratégie fondé en 2019 à Angers, intervient sur des projets en tant qu’assistance à maîtrise d’ouvrage ou en tant que maître d’œuvre. Le cabinet intervient auprès des collectivités, des entreprises et des particuliers sur des projets allant de 3 à 24 mois.

Dans le cadre de l’assistance à maîtrise d’ouvrage, Altimède Stratégie propose 4 types de prestations :

1. La création d’un Schéma directeur immobilier (SPSI) qui permet l’analyse d’un parc immobilier afin de savoir ce qu’il va devenir dans les 5 à10 années à venir. Il permet de répondre à une problématique notamment sur un regroupement de plusieurs sites sur un seul site.

2. En tant que programmiste de la construction afin de définir les besoins du client focalisé sur un seul site. Cette démarche permet la rédaction du cahier des charges vers un architecte notamment.

3.  La conduite d’opération après la phase programmatique pour représenter le maitre d’ouvrage sur le chantier, soit parce qu’il n’a pas le temps, soit parce qu’il n’est pas compétent pour le faire. Mais attention, c’est lui qui prend les décisions !

4. L’accompagnement des investisseurs dans la totalité de leurs projets de l’identification du site jusqu’à la remise des clés.

En tant que maître d’œuvre, Altimètre Stratégie travaille sur les problématiques de conception de site de moins de 150m² pour les particuliers, à des conceptions plus importantes en lien avec des partenaires architectes, de sites commerciaux, d’exploitation ou tertiaire. Toutes les phases de réalisation, consultation des entreprises, de dessins et d’économie sont faites en interne dans son propre bureau d’études.

Les objectifs du cabinet

L’entreprise angevine s’engage sur :

  • la transparence totale avec une communication claire et en totale confiance avec ses clients
  • la rigueur pour l’ensemble des projets : le chiffrage de ses prestations est forfaitaire
  • l’écoute du client pour satisfaire au mieux ses demandes et s’améliorer
  • la confidentialité avec généralement un accord signé par le client

Altimède Stratégie tient à rester sur des projets à taille humaine qui restent dans les compétences du cabinet. C’est pourquoi, l’équipe d’Altimède Stratégie ne travaille pas sur des projets supérieurs à 2M€ et sur certains projets tels que les projets hospitaliers, les projets de ponts… qui sont assez complexes et qui requièrent des compétences spécifiques, etc.

Le cabinet compte aujourd’hui 4 personnes : un dirigeant, un chargé d’études travaux un consultant et une dessinatrice- chargée des effets visuels.

Exemple de projet d'Altimède Stratégie en vidéo : Les ciseaux de Loire

Anthony Gernais, ancien directeur financier et ancien directeur immobilier, et a été donneur d’ordre pendant l’ensemble de ses 23 ans de carrière, notamment pour le groupe SAUR dont le parc immobilier est constitué de plus de 380 bâtiments pour un budget de 26M€. Il est le directeur d’Altimède Stratégie et a répondu à nos questions

1. Qu’est-ce que la stratégie immobilière ?

« La stratégie immobilière c’est le schéma directeur qui permet de répondre à des questions telles que  l’anticipation sur l’avenir des sites. Quelle est la meilleure solution pour regrouper plusieurs sites d’entreprise ou de collectivité sur un même lieu ? Où et comment construire le nouveau bâtiment ? Que faire des anciens bâtiments ?

Il faut garder en tête que les bâtiments sont la pierre angulaire qui maintient l’ensemble d’une organisation, c’est là que ce font l’ensemble des décisions qui concernent une entreprise !​

Lorsqu’on fait une stratégie immobilière, on va venir voir la façon dont l’entreprise ou la collectivité est organisée. Nous allons procéder à un audit managérial, un audit juridique, un audit financier et un audit technique des bâtiments. A partir de ces éléments nous allons déterminer une ligne de conduite qui permettra au client de prendre des décisions sur le futur axe de son patrimoine immobilier.

Je peux vous donner un exemple de schéma directeur : un client a 10 bâtiments pour son entreprise, il voudrait en regrouper certains pour avoir seulement 3 sites de production Il ne sait pas comment faire, où implémenter les nouveaux bâtiments, il a une vague idée du budget s’appuyant souvent sur ses capacités d’autofinancement et non sur une réalité constructive, et il ne sait pas à ce stade ce qu’il fera de ses locaux actuels, une fois vides. Mais encore plus important, quelles seront les conséquences pour son entreprise. Risque-t-il de perdre des éléments clés ? Dans quel état sont réellement ses sites actuels ? Faut-il louer ou acheter ? Construire ou rénover ? autant de questions auxquelles il va falloir répondre. 

Dans la phase programmatique, on va établir le besoin du nouveau bâtiment : sa structure, sa taille exacte, son mode de chauffage, ses aménagements, son espace de stockage, de matériaux, d’acoustique, d’équipement particuliers, de problématiques techniques etc. 

2. Avec quels types de profil travaillez-vous sur vos projets ?

« Nous travaillons en B2B pour les entreprises, les collectivités et en B2C pour les particuliers (rénovation et construction de maison individuelle notamment).

Nous accompagnons des investisseurs sur leurs projets depuis leur recherche d’installation jusqu’à la réalisation en passant par les phases de négociation et de représentation de l’investisseur (notamment lorsqu’il ne peut pas être là, qu’il n’a pas le temps ou simplement qu’il n’a pas les compétences).

Nos interlocuteurs en entreprises ou collectivité sont généralement des techniciens responsables des bâtiments ou des services généraux. Ils s’occupent de petits travaux ou de travaux de maintenance et n’ont donc généralement pas de vision sur la partie stratégique de l’immobilier qui est complexe.

L’une des erreurs fréquentes des clients consiste à multiplier le nombre de m² par le nombre de salariés pour les rassembler puis d’appeler un agent immobilier… Attention, entendons-nous bien ! nous travaillons de concert avec les agents immobiliers, mais une fois le besoin qualifié ! »

Dans ce cas, ses clients ne prennent pas tous en considération la caractéristique humaine, ce qui est un énorme risque de perdre des éléments-clés de l'organisation. Cela peut mettre en péril l’équilibre humain, ce qui constitue la première valeur ajoutée de l’entreprise.

Quand on nous sollicite pour un audit, nous ne sommes pas là pour faire plaisir. Il est possible que le client ou le maître d’ouvrage attende d’être conforté dans sa décision mais ce n’est pas notre mission. Notre mission consiste à sécuriser le projet, à apporter notre expertise, notre savoir-faire. Par ailleurs, la multiplicité de nos compétences en maitrise d’œuvre nous permet une vision dans la conception, un chiffrage précis et même parfois d’établir des croquis.

Dans le cas où un projet ne nous parait pas être idéal, nous amenons des solutions permettant sa mise en œuvre sur des bases de réflexions solides et des préconisations fortes.

3. Comment prenez-vous en compte l’humain dans vos projets ?

« Pour étudier cet aspect, nous pratiquons un audit Ressources Humaines.

Nous analysons par exemple les trajets de chaque personne, leurs moyens de transport, la facilité et le temps de route, la sûreté des bâtiments, le temps nécessaires pour aller sur le ou les futurs sites (calcul du temps de trajet de chaque personne pour les sites), l’accidentologie, les services autour des sites (restaurants, pharmacies, crèches, GMS, etc.), l’environnement du site etc.

L’audit Ressources Humaines s’articule en 2 temps :

1. Nous auditons des collaborateurs, en général 10 à 25 % de la population impactée par un changement d’organisation. Cet entretien est réalisé en face à face avec des verbatims confidentiels qui portent tant sur la vision de leur futur travail que sur l’ensemble des problématiques internes de l’organisation. En effet, le management ou les processus internes sont à étudier de près !

Par ailleurs, nous nous focalisons également sur :

2. Nous organisons ensuite un séminaire collectif, un atelier avec d’autres utilisateurs du bâtiment interne ou externe au donneur d’ordre, qui vont avoir une vision collective du futur site et du futur positionnement du site. Cela permettra de recueillir la vision globale sur le futur de l’entreprise ou collectivité. »

4. Quels étaient vos besoin en matière de logiciels d’architecture/BIM ?

« Aujourd’hui ZW France a répondu à nos besoins : on utilise ARCHLine Pro où on fait tous nos plans de masse de coupes et les plans en 3D. Aujourd’hui on ne se sert d’AutoCAD® que pour intégrer les plans dans ARCHLine.

Alimède Stratégie Dessin avec prise de vue

Nous utilisons également beaucoup ARCHLine Live. Cela permet de présenter aux clients dès les premières phases, de visualiser des photos et des vidéos du projet (en maîtrise d’œuvre ou en assistance à maîtrise d’ouvrage).

Nous utilisons aussi Revit ou 3D Wharehouse pour intégrer des éléments dans ARCHLine qui est pour nous, le logiciel final. »

5. Quel est votre retour à chaud sur le logiciel ARCHLine et ARCHLine Live?

« Nous avons été très agréablement surpris par la puissance du logiciel, de sa facilité de prise en main, de l’ensemble des conceptions qu’on peut faire dessus et par le fait qu’on puisse totalement modifier l’ensemble des objetsNous importons d’ailleurs des objets BIM que nous modifions dans le projet.

Par rapport à Revit, on a l’impression qu’ARCHLine est plus simple et plus puissant notamment de par la façon dont il a été conçu. Et encore, j’ai le sentiment que nous ne sommes pas encore arrivés au bout des capacités de l’outil !

Concernant ARCHLine Live, nous avons trouvé cela bluffant ! On peut réaliser une vidéo en quelques minutes, et c’est parlant pour le client qui voit apparaître concrètement son bâtiment difficile à voir en 2D ou même en photo. Sur ARCHLine Live on va pouvoir faire le tour du site, entrer dans le bâtiment, ajouter des décors, des personnes, des voitures, des espaces verts…il y a vraiment des animations très vivantes !

Nous avons par exemple projeté une vidéo auprès de l’un de nos clients publics. Les membres de la collectivité ont pu complètement prévisualiser ce qu’allait devenir le terrain mais aussi comment la structure bâtie allait être implantée et ce que cela allait donner avec les voisins une fois le projet réalisé.

Ils étaient très intéressés et captivés par les images ! »

6. Comment le logiciel a-t-il répondu vos attentes et vos besoins ?

« Avant, nous n’avions pas de solution BIM !

L’un des intérêts pour nous c’est de pouvoir réaliser des modèles réutilisables, ce qui est un gain de temps considérable.

Il y a une forme de plaisir à travailler avec ARCHline : ce n’est pas rébarbatif, ce n’est pas complexe, c’est intuitif, plaisant et surtout satisfaisant ! »

7. Conseillerez-vous l’utilisation d’ARCHLine pour un bureau/cabinet de conseil en stratégie immobilière ?

« Pas forcément dans la stratégie immobilière ou dans le conseil mais certainement pour la partie maîtrise d’œuvre.

C’est l’outil qui permet d’extraire des plans, l’ensemble des éléments qui constituent le bâtiment, les extractions techniques avec aussi les quantitatifs.

Avec ceux-ci, nous calculons les besoins de matières dont nous aurons besoin pour le projet. C’est un gain de temps et une sécurisation pour nous dans la phase d’économie du projet et ce, dès les phases préalables, lors des esquisses.

 

Là aussi c’est un énorme gain de temps : on peut obtenir les quantitatifs en 3 clics une fois que le plan est fait. Le chiffrage des travaux est d’ailleurs très précis. Sans cette fonctionnalité il faudrait tout calculer à la main. »

8. Quels sont vos futurs projets avec ARCHLine et ARCHLine Live ?

« Nous avons de nombreux projets en cours de réalisation. Toutefois, sur ARCHLine, j’aimerais beaucoup réaliser un manoir ou un petit château. Ce serait pour nous l’occasion d’expérimenter l’outil dans un mode constructif différent !

Sur ARCHLine Live, nous pourrions aller plus loin quittes à utiliser demain des lunettes en réalités virtuelles ! (ndlr : Fonctionnement de la VR sur ARCHLine). »

Le mot de la fin !

« On peut espérer qu’ARCHLine nous aide à faire de très beaux projets, en tout cas, nous sommes prêts ! On pense que l’outil est un élément différenciant et facilitateur de performance ! « 

ZW France équipe des bureaux d’études comme Altimède Stratégie avec le logiciel ARCHLine et ARCHLine Live

ZW France est fier d’accompagner Altimède Stratégie dans ses activités autour du BIM.

Vous êtes un bureau d’études ou travaillez sur des problématiques de stratégie immobilière et souhaitez en savoir plus ? N’hésitez pas à nous contacter dès maintenant. 

En savoir plus sur Altimède Stratégie – Contacter Altimètre Stratégie.

Retrouvez l’actualité d’Altimède Stratégie sur Linkedin

Fermer le menu