• Post category:ARCHLine

Entretien avec l’architecte norvégien Jakob Judis Sellesbakk. Découvrez pourquoi il a décidé d’abandonner ses outils BIM les plus connus et a opté pour une alternative qui correspondait mieux à ses objectifs. 

 

 

J’ai commencé mon travail d’architecte avec ArchiCAD 6.0. Puis, je suis passé à REVIT® pour des raisons professionnelles et nous avons de nouveau utilisé ArchiCAD, avec la version 14.

A ce moment de transition, j’ai découvert ARCHline.XP15. Mon employeur à l’époque était en train d’interfacer un programme de quantitatif au logiciel.

Par curiosité, j’ai commencé à tester ARCHLineXP. Il ne m’a pas fallu beaucoup de temps pour être convaincu qu’il s’agissait d’un programme CAO-BIM complet et intuitif. Il n’est en rien inférieur aux logiciels BIM mentionnés ci-dessus. Après cela, le passage à ARCHLine a été plutôt fluide.

Un exemple de projet réalisé avec ARCHLine

L’interface utilisateur est claire et intuitive grâce à des icônes. Le travail avec les outils 3D et 2D est toujours rapide et facile à réaliser. Les raccourcis clavier permettent aussi d’être plus efficace.

Les véritables atouts d’ARCHLine.XP, par rapport aux 2 leaders du marché sont :

– L’outil de toit automatisé peut être adapté individuellement. Grâce aux formes de toit prédéfinies, l’outil permet d’économiser beaucoup de temps et d’efforts.

– Un outil d’escalier intelligent qui fonctionne à partir de formes prédéfinies et qui peut également être construit à partir de lignes en 2D. ARCHLine est en mesure de calculer des escaliers et des rampes automatiquement, dont la forme et la complexité peuvent être modifiées à tout moment.

– Une hiérarchisation intelligente des éléments de construction dans le navigateur de projet, qui rassemble de manière appropriée chaque objets paramétriques, en vues 2D, 3D, en élévation et en coupe.

– Il existe un grand nombre d’éléments de bibliothèque comme des portes et des fenêtres, standards ou avec des formes particulières, adaptables individuellement sans grand effort.

– L’importation rapide et facile d’éléments de bibliothèque à partir de la bibliothèques 3D locales ou provenant de BIMobject ou de Cadenas.

– Tous les objets sont intégrés dans le projet et peuvent être lus par les versions ultérieures du logiciel.

– Les cotations sont automatisées, elle peuvent-être paramétrées dans leurs propriétés avancées suivant différentes normes européennes, ou bien suivant un style de cote créé et prédéfini individuellement.

– L’insertion géoréférenceé du projet dans un terrain ou une image provenant de Google Maps.

– L’adaptation de la topographie du terrain peut être effectuée à l’aide de commandes simples et est semi-automatisée

– Les matériaux, les sources de lumière et les paramètres de résolution de l’image peuvent également être modifiés pendant le processus de rendu.

Fermer le menu